Au bout du suspens !

Pour le 8ème Tour de Coupe de France, le Racing Besançon recevait l’équipe martiniquaise du Golden Lion. Cette rencontre bénéficiait d’une exposition médiatique avec les caméras de France Ô et de Martinique 1ère ainsi que de plusieurs médias martiniquais. La rencontre a été pleine d’intensité et d’émotion pour les deux équipes. Elle a tenu ses promesses. Au bout des prolongations, c’est finalement le Racing Besançon qui obtient son billet pour les 32èmes de finale.
 
Une domination sans réelles occasions
Dès le début du match, le Golden Lion presse très haut pour empêcher le Racing de développer son jeu. Cela n’empêche pas les joueurs bisontins de prendre peu à peu l’ascendant sur la rencontre sans se montrer réellement dangereux. Girod tente un lob à la 10ème minute. Feltz-Levieux et Sy tentent aussi de frapper mais ce n’est pas suffisant pour inquiéter Heurlié (26’ et 35’). Le Golden Lion obtient plusieurs corners et coups francs dangereux mais Caleiras n’est pas plus inquiété. À la mi-temps, les deux équipes rentrent au vestiaire sans s’être créé de réelles occasions.
 
Nattes répond à Troudart
En deuxième mi-temps, le Racing Besançon met davantage la pression sur la cage martiniquaise. Les joueurs martiniquais commencent à  montrer des signes de fatigue et d’agacement, multipliant les fautes. Le Golden Lion reste toutefois dangereux et se procure deux grosses occasions coup sur coup (72’). À la 84ème, sur un corner, Eddy Heurlié repousse une tête de Lafrance mais Troudart suit derrière et place une tête imparable, délivrant Léo Lagrange. Le Golden Lion met toutes ses forces pour revenir dans la partie. Cinq minutes plus tard, sur un centre de Lepel, Nattes place une tête et égalise pour l’équipe martiniquaise, envoyant les deux équipes en prolongations.
 
Lafrance offre la qualification
En prolongations, le Golden Lion joue clairement  la montre pour tenir jusqu’aux tirs au but et créer l’exploit. Malgré la déception d’avoir pris une égalisation dans les dernières minutes, les Bisontins continuent de pousser. À la 105ème, Heurlié claque une superbe tête de Schulzendorf. C’est finalement Lafrance qui, sur une superbe frappe déviée, donne le but de la victoire et de la qualification au Racing Besançon (117’). Le Golden Lion, déjà fatigué par les nombreux efforts fournis dans le match, n’aura plus la force de revenir dans le match.
 
Léo Lagrange aura eu droit à un spectacle, digne d’un match de Coupe de France.  Le Racing n’a jamais lâché dans cette rencontre et s’est arraché pour obtenir la qualification, offrant un 32èmes de finale à ses supporters. La rencontre s’est déroulée dans le plus grand fair-play et la fête a été belle dans les tribunes avec une forte communauté antillaise, qui a fait l’animation pendant toute la rencontre sans jamais s’arrêter. Samedi, le Racing se déplace à Thiers à 18h et espère garder son invincibilité qui dure depuis le 17 octobre !
 
Composition :
Caleiras, Feltz-Levieux, El Achak, Pillot (cap), Revoy (pour Schulzendorf, 86’), Diot, Mebrak (pour Troudart, 75’), Lafrance, Sy, Girod (pour A. Hakkar, 55’), Grand
Publiée le 07/12/2015
Retour