Quand Besançon atteignait les 16èmes de finale de Coupe de France en 2000 et 2004

Dans les années 2000, le Racing Besançon a passé deux fois le cap des 32èmes de finale, une première fois en 2000 après avoir éliminé Lens et une autre fois en 2004 en battant Bastia.
 
Besançon sort le futur demi-finaliste de la Coupe de l'UEFA
 
En 2000, le club bisontin élimine le RC Lens 2-1 en 32ème de finale. À l’époque, l’équipe bisontine évolue en National et est entraîné par Sylvain Matrisciano. Côté lensois, on peut citer des noms connus du championnat français : Guillaume Warmuz, Éric Sikora, Olivier Dacourt ou Daniel Moreira. La rencontre se déroule devant 8.000 spectateurs à Léo Lagrange le 22 janvier 2000. Dans une rencontre où les Lensois sont mauvais  et commettent des erreurs, Besançon mène 2-0 à la mi-temps grâce à des buts de Boulanger et Isabey. La neige va obliger l’arbitre à interrompre le match à un quart d’heure de la fin. Les dirigeants lensois font tout pour que la rencontre soit reportée, ce qui leur permettrait de recommencer la partie à 0-0. L’arbitre fait dégager les lignes et la partie se termine normalement. Le but de Moreira dans les arrêts de jeu n’y changera rien. Ce 32ème de finale a été un match sans pour les Lensois qui atteignent les demi-finales de la coupe de l’UEFA cette année-là ! Au tour suivant, Besançon est éliminé par Strasbourg aux tirs au but (4-2) le 11 février devant 8.000 spectateurs.
 
Le résumé est à retrouver à partir de 24'16"
 


RC Lens - Résumés de matchs, saison 1999/2000... par Rcl-archives

 
Besançon sort Bastia
 
Quatre ans après, le Racing Besançon retrouve à nouveau les 16èmes de finale après avoir éliminé Bastia 2-0  le 4 janvier 2004 devant 4.000 spectateurs. À l’époque, le Racing est en mauvaise posture en championnat puisqu’il est dernier de L2 face à Bastia, 13ème de L1.  L’arbitre de la rencontre est un certain Tony Chapron. Le Racing est entraîné par Stéphane Paille et Arnaud Maire jouait déjà dans l’équipe bisontine à cette époque tout comme Akim Benkara. En face, on peut citer Nicolas Penneteau, Alou Diarra, Laurent Battles, Youssouf Hadji et Jocelyn Gourvennec, actuel entraîneur de Guingamp. L’unique buteur bisontin est Jean-François Rivière, l’autre but étant un but contre son camp. Par la suite, Besançon est éliminé 3-1 à domicile par une autre équipe de L2 Créteil le 24 janvier. L’unique buteur bisontin est Kamal Tassali. En face, un certain Yohann Rangdet marque le 3ème but de Créteil à la 93ème minute.
 
Six ans après, le Racing Besançon a atteint les 32èmes de finale de Coupe de France en battant l’équipe martiniquaise du Golden Lion le 5 décembre dernier. Le club attend des 16èmes de finale depuis 12 ans mais pour cela, il faudra battre Angers samedi soir à 18H à Léo Lagrange.
Publiée le 01/01/2016
Retour