Jean-Marc TRINITA : sa réaction suite à l’annonce de la FFF

Bonjour Jean-Marc, comment avez-vous réagi face à l’annonce officielle ? Nous imaginons que ce n’était plus vraiment une surprise depuis quelques semaines. 

Ce qui devait arriver vient de tomber. Saison arrêtée, donc saison blanche. On a bien vu la crise sanitaire se détériorer donc on ne se faisait plus trop d’illusions quant à l’issue du championnat. 

Ce n’est pas une surprise, on va dire que c’est la fatalité.

Vous vous étiez donc préparé à cette décision ?

Oui, c’est jamais facile dans la position où on était d’envisager le pire, on avait fait un très bon début. Il n’y avait que 6 matchs donc il y avait tout à faire.

C’est vrai qu’on avait un bon groupe, une belle homogénéité et on était parti pour faire une grosse saison. Donc, c’est toujours déplorable d’être freiné comme cela dans sa passion et dans son envie…

Comment se profilent les semaines à venir pour nos Racingmen ? 

Alors il y aura des entraînements, c’est vrai qu’il n’y aura pas ce piment, cette pointe au bout du ventre avec les matchs le samedi, c’est sûr, mais il faut quand même que l’on maintienne les joueurs en forme, donc on va continuer vraisemblablement au moins tout le mois d’avril et après, on fera un bilan. On fera peut-être aussi des séances plus ludiques et moins nombreuses. 

Comment envisagez-vous la suite de la saison avec le groupe N3 (staff et joueurs) ? 

Comme je le disais, fin de saison actée, nous sommes à 4 mois de la reprise de la prochaine saison, qui j’espère pourra enfin aller au bout et se dérouler normalement. 

Dans ce laps de temps, il y a le mois de juin où les joueurs seront en vacances donc pour faire le lien jusqu’à la prochaine saison on va essayer d’envisager des entraînements ludiques où l’on pourra un peu se décontracter. Pourquoi pas envisager d’autres sports et d’autres activités, toujours avec le groupe parce qu’il faut maintenir ce groupe vivant malgré tout. 

Après, il y aura aussi des choix à faire sur l’effectif, ré ajuster, garder les joueurs, ne pas garder, voilà… Il y a toute une mécanique de fin de saison qui va se mettre en place dans les semaines qui arrivent.