N3 : Le Racing n’a pas réussi à rééditer l’exploit

Le 02 octobre, au stade Léo Lagrange, Besançon.  

Samedi à la maison, les rouges recevaient Jura Sud Foot pour le compte du 4ème tour de coupe de France. Après un tirage qui n’a pas joué en leur faveur, nos racingmen n’ont cette fois-ci pas réussi à provoquer la magie de la coupe de France. Face à cette équipe de national 2 solide, les bisontins voient leur parcours en coupe de France s’arrêter au 4ème tour.  

Le ton a très vite été donné du côté de Jura Sud 

On aurait aimé que l’histoire se répète. Mais prévenu et sûrement venu avec le goût de la revanche, les Jurassiens ne comptaient pas laisser leur chance au Racing de repartir avec leur ticket pour le 5ème tour.  

C’est pourtant des racingmen ambitieux que nous avons vu dès les premières minutes du jeu, avec une tête de Victor PILLOT suite à un corner tiré par Dias, qui aurait pu permettre d’ouvrir le compteur des buts (4’). Très peu de temps après, c’est Jaffray NSIMBA qui, également à la suite d’un corner, c’est montré menaçant (14’). Mais sans succès du côté rouge.  

Et ça n’a pas été la même chanson du côté de Jura Sud. Les hommes de Valentin GUICHARD, joueur à Jura Sud encore l’an dernier, ont réussi à ouvrir le score en premier. A la 2e puis à la 6e, ils ont vu leurs tentatives échouer en manquant la cage par deux fois. Mais la troisième fut la bonne, avec un premier but signé Zakouani à la 18e. Imposant un bon rythme depuis le début, ils ne tardaient pas à infliger une deuxième sentence à Eloge Enza Yamissi et ses coéquipiers pour faire le break (0-2, 26e).  

Pas abattu pour autant, les bisontins ont su relever la tête et réagir tout de suite. Une minute seulement après avoir encaissé leur second but, les racigmen inscrivent leur premier but. Après un cafouillage lors d’une relance, Mehdi BOUDIBA récupère le ballon et ne laisse aucune chance à Bal (1-2, 27e). 

En rester sur ce score là avant la fin de la première mi-temps, aurait permis au racing de retourner au vestiaire sur un petit retard. Mais Cardoso donna un tout autre scénario, en donnant une chance de plus à Jura Sud de prétendre à la qualification (1-3, 45e).  

Les hommes de TRINITA ont tout tenté, mais sont tombés sur plus fort 

Nos racingmen revenaient sur le terrain avec l’envie de faire mieux et de rééditer le coup de maître qu’ils avaient réalisés il y a 8 mois de ça. Pour rappel, Jura sud et le Racing Besançon ce sont affrontés l’an dernier lors du 7ème tour de coupe de France. Mais la finalité avait été tout autre, lorsque le camp bisontin explosait de joie en se voyant qualifiés, après un match qui a su tenir ses promesses jusqu’à la fin.  

Et c’est BOUDIBA qui une nouvelle fois, a su se montrer un visage menaçant, mais sans réussite avec une belle sortie de Bal qui écarte le danger.  

Notons aussi la belle entrée de Riyad MANNKOUR qui dès son entrée en jeu, a voulu apporter le maximum pour les siens. A la 88e, il tente un tir qui rate malheureusement le cadre.  

A la même minute, les Jurassiens enfoncent le couteau pour assumer le racing d’un nouveau but (1-4, 88e).  

En fin de match, les rouges bénéficient d’un penalty que Dias transforme (2-4, 92e). Pas suffisant pour l’aventure coupe de France continu.  

Notons également la première apparition de Rafael CALONGE dans  un match de championnat.  

LA FICHE TECHNIQUE :  

N3 : 4ème tour de coupe de France  

A Besançon, au stade Léo Lagrange, le Racing Besançon s’incline face à Jura Sud Football 2 à 4 (1-3) 

Spectateurs : 600 

Arbitre : A. Mercier 

Les buts : Boudiba (27’) et Dias (92’)pour le Racing ; Zakouani (18’), Cardoso (26’ et 45’), Faucher (88’ 

Avertissements : Jura Sud : CAPPELLARI (23e), BARADJI (54e

Racing Besançon : Belia (g) , Nsimba , Ducret (Malonga, 78’) Pillot, Enza Yamissi (c.), Adou, El Alami (Mannkour, 51e), Robert, Calonge, Boudiba (Santos, 70e) , Dias 

Jura Sud : Bal (g), Dinkota (c.) (77e), Kasong, Cappellari, Abdou, Baradji, Zakouani (Faucher, 60e), Gaubey, Cardoso, Mbuyi (Khaled 67e), Sidibe 

Prochain match, dimanche 09 octobre 2021 contre IS Selongey, au stade Léo Lagrange.