#RetroRacing : Débuts en championnat professionnel pour le RCFC

Première saison chez les professionnels pour le RCFC qui disputera le championnat de Division II – Groupe Nord. 14 clubs dans 2 groupes différents, cette nouvelle compétition pour les racingmen va offrir de nombreux déplacements excitants aux bisontins.

Opposés à 13 autres structures sportives, le RCFC à conserver son ossature pendant l’intersaison en bénéficiant de plusieurs renforts venants des 4 coins de la France.
Victorieux de Mulhouse lors de la première journée sur le score de 4 à 0, les rouges enchaineront à Douai sur un nouveau carton, 5-0 ! Ils conserveront leur invincibilité et leur place de leader jusqu’à la 6ème journée où Colmar fera tomber les racingmen pour la première fois, les reléguant alors à la 3ème place, puis à la 13ème à 10 points des leaders à la suite de 6 défaites consécutives dont 4 à domicile.
2 nouvelles défaites s’ajouteront, ce qui amènera la démission de l’entraineur Lucien Laurent remplacé par Mikowski. Le nouveau coach bisontin débutera de fort belle manière après une victoire à Douai mettant fin à cette série noire de sept défaites consécutives.


La saison se terminera en dents de scie pour le RCFC qui finalement prendra la 9ème place pour sa première apparition chez les pros, avec 23 points au compteur en 26 journées.
En coupe de France, les bisontins élimineront Saint Louis 5 buts à 2 au 6ème tour avant de buter sur le RC Strasbourg qui stoppera l’aventure des racingmen en 32ème de finale.

Deux groupes de 14 équipes en 45-46, un seul de 22 pour 46-47, Brive et Vichy ayant renoncé en dernière heure ce qui faussera la régularité du calendrier non refait. Le RCFC s’apprête alors à disputer un championnat de 42 journées face à des équipes de tout l’hexagone.
Ce tour de France débutera bien pour des bisontins victorieux de Nantes puis d’Alès, avant de connaitre la défaite dans le derby face à Sochaux. Le doute n’aura pas le temps de s’installer et le Racing triomphera du leader lyonnais 1-0 avant d’enchainer 5 victoires consécutives face à Perpignan, Douai, Le Mans, Amiens puis Toulon pour se hisser à la 2ème place du championnat derrière Sochaux.

L’élimination en coupe de France une nouvelle fois par le RC Strasbourg n’empêchera pas les racingmen de poursuivre le championnat sur une bonne lancé avec 5 matchs sans défaite : 2 nuls puis 3 victoires consécutives devant Nice, Antibes et Béziers avant de connaitre la défaite par deux fois.

La deuxième manche du derby Franc-Comtois arriva alors. Le Racing avide de revanche ouvrira le score sur la pelouse de stade Bonal par Mille, Sochaux égalisera, et mènera même 2 à 1 à la mi-temps puis 3 à 1 dès la reprise. Mais les racingmen qui n’avaient plus rien à perdre se lanceront résolument à l’attaque et Stochlé par deux fois trouvera la faille dans la défense sochalienne permettant ainsi à son club de revenir à la marque et de croire au nul qu’il laissera échapper à trois minutes de la fin.

Le C.A. Paris et Angers seront par la suite défaits à la Gibelotte et le Racing se retrouvera troisième derrière Nantes et Sochaux. Comme les deux premiers accéderont en première division en fin de saison, tout est permis.

Malheureusement, la fin de saison décisive ne se passera pas comme prévu par le RCFC. Contre toute attente, une série impressionnante de 14 matchs sans victoire, quatre nuls, dix défaites dont quatre à domicile mettra fin à tout espoir bisontin. Tout cela reléguera les racingmen à la 14ème ou ils termineront la saison à 26 points du champion Sochaux.

Les débuts du Racing Club Franc-Comtois en championnat professionnel sont prometteurs et laissent imaginer un futur radieux pour le club bisontin quand celui-ci aura gagné en régularité dans ses résultats !