#RetroRacing : Le RCFC en Division d’Honneur

 La saison 1931 – 1932 verra une réorganisation des championnats avec une division d’honneur d’excellence à 5 clubs, l’A.S. Valentigney, l’U.S. Belfort, l’A.S. Audincourt, le F.C. Chalon sur Saône et la réserve du F.C. Sochaux Montbéliard tout récemment créée. Le R.C. Bourguignon a déclaré forfait.
Le RCFC jouera en division inférieure appelée première division, divisée en deux groupes. Les racingmen seront dans le groupe A avec Beaulieu, Pont de Roide, Pontarlier et Vesoul. Les deux premiers de chaque groupe se verront élus pour accéder à la division d’honneur de Bourgogne Franche-Comté la saison prochaine.

8 matchs plus tard, les bisontins valident leur billet pour l’étage supérieur en terminant le championnat à la seconde place derrière Pont de Roide. En barrage pour la première place face aux équipes vainqueurs de l’autre groupe que sont l’A.V.S. Auxerre et le J.O. Creusot, les racingmen termineront une nouvelle fois en tant que dauphin de Pont de Roide.

Pour ses premières années en division d’honneur, le Racing ne fera pas office de favori et terminera comme prévu dans le ventre mou d’un championnat qui se développe et accueille de plus en plus d’adversaires pour les bisontins.

Le RCFC en 1934

En Coupe de France, les bisontins réaliseront une bonne prestation lors des saisons 1933 à 1935 en atteignant le 3ème tour face aux équipes de Saint-Louis et Saint Chamond, après avoir évincé Pontarlier, le FC Strasbourg ou le C.A. Mulhouse.

L’an 1934 sera placé sous le signe de la victoire pour un RCFC conquérant ! Après 14 journées de championnat, les racingmen remportent le titre avec pas moins de 13 victoires pour un seul petit match nul sur la pelouse du Creusot. Le grand artisan de cette saison est sans aucun doute Gazelle, le buteur de l’équipe bisontine, qui portera son total personnel à 28 buts soit 2 buts par rencontres en moyenne !

Saison 1934 – 1935
D.Wetzel, Herzog, Gazelle, J.Scheurer, Chevènement, Meyer, Bourgeois, Maréchal, Laforge, Peseux, F.Scheurer

Pour avoir accédé pour la première fois de son histoire aux 32éme de finale de la coupe de France, le Racing se rend à Troyes pour affronter l’A.S. Troyes, formation professionnelle de division II. Mais il jouera les trois quarts de la partie à 10, Gazelle ayant été blessé, et devra subir la pression locale. En première mi-temps, les rouges seront menés 2 à 0 mais reviendront dans le match lors du second acte avant d’égaliser. Malheureusement, pas d’exploit pour le RCFC qui encaissera le but de l’élimination en fin de rencontre.