#RetroRacing : Premières infrastructures pour le RCFC

La saison 1927 – 1928 est marquée par la création d’un championnat d’excellence qui regroupe les 6 meilleures équipes de Bourgogne Franche-Comté, car il ne faut pas oublier que Grandvillars, Morteau, Dole où Auxerre auraient pu y figurer. Ce championnat est divisé en deux groupes :
-> Le A avec Valentigney, le RCFC Besançon et Le Creusot.
-> Le B avec l’U.S. Belfort, Vesoul et le R.C. Bourguignon.
Boroillots et Belfortains sont bien évidemment favoris à la qualification en finale pour être champion B.F.C.

Pour sa première rencontre dans cette nouvelle compétition, les bisontins seront opposés à l’A.S. Valentigney, finaliste de la coupe de France 1926. Ultra favori, l’A.S.V s’imposera 5-2 face au RCFC.

Cette saison, le Racing prendra le taureau par les cornes et définira un endroit propice à la création et à l’aménagement d’un édifice digne de représenter le RCFC. Une fois terminé, le stade de la Gibelotte sera ce qui se fait de mieux à Besançon.
L’inauguration de ce terrain route de Gray aura lieu le 23 Octobre 1927 entre l’équipe de rugby de RCFC et du Stade Français, un match que les Bisontins remportèrent par 11 à 0.

A la lutte pour le maintien opposé au Creusot, les racingmen ne feront pas mieux qu’un match nul, avant de remporter le match retour 4-2 pour la première victoire au sein de leur nouveau stade.
Un match de classement qui décidera de la 3ème et 4ème places sera fixé suite à cette phase de poule contre au R.C. Bourguignon, club qui lui doit son nom. Un cran en dessous de ses adversaires, les bisontins s’inclineront deux fois mais l’objectif maintien est acquis pour le RCFC.

La saison suivante sera très sombre en terre bisontine. Face aux mêmes adversaires que l’an passé, le Racing n’y arrive plus et enchaine les lourdes défaites : 15-1 vs Audincourt, 7-1 et 5-0 vs Valentigney … Avec seulement une victoire sur dix matchs face au R.C.Bourguignon, le RCFC jouera les barrages.
Pont de Roide est désigné comme adversaire après avoir été champion du district du Pays de Montbéliard. Défait 3-1 à domicile, les bisontins ne parviendront pas à inverser la tendance et perdront le droit de rester dans cette division l’année prochaine.

De retour dans le district Bourgogne Franche-Comté et Doubs Jura, le RCFC retrouve ses anciens adversaires tels que Pontarlier, la Bousbotte, Dole … Après un grand remaniement de l’effectif et l’arrivée de nombreux jeunes encadré par des joueurs d’expérience comme Corneloup, Béjean ou Humbertdroz, les bisontins auront à coeur de faire bonne figure dans ce championnat.
Au final, après 3 victoires – 2 nuls – 5 défaites, le club terminera à la 4ème place sur 6.

En septembre 1930, on apprendra que le RCFC, désireux de faire de nouveaux efforts en faveur du développement des sports, à Besançon, a décidé, la création d’un deuxième terrain de jeu. Poursuivant régulièrement ses efforts, le club a réussi à mettre sur pied, en moins de trois ans, un stade complet. Cette installation s’inscrit dans l’objectif de développement en faveur du développement physique de la jeunesse par la pratique de sports en plein air.
Au stade de la Gibelotte, il est maintenant possible de s’atteler à la pratique de l’athlétisme, du basket-ball, du rugby, du football association et du tennis.

Malgré des résultats sportifs en dents de cie, le RCFC fait un grand pas dans son développement et dans la réalisation de ses objectifs avec l’inauguration de superbe installation disposée pour les différentes équipes et disciplines du club.